Au coeurs de vos rêves

12 septembre 2013

échouer = succès

 

Cher amis ,

Aujourd'hui est rempli de doutes, je me réveille au milieu de la nuit pour vous parler, j'ai ressenti tellement de pression ces dernières années et pourtant c'est ce qui contribue pour ma réussite.  Je pense que ce n'est que le commencement, rien n'est fait au hazar c'est une certitude.

Je n'ai pas fini de me battre encore et encore, tout ce qu'il c'est passer avant n'est rien à coté de ce qui m'attend, tout comme vous cela m'arrive d'avoir peur, je garde cette douleur qui m'appartient et qui me rend si forte,  puis je continue à espérer tant de choses, car j'ai tellement de but et de conviction qui me pousse à vivre,  j'espère  que l'amour me redonnera une chance, et me feras sourire. Il faut tout dabord trouver son propre bonheur pour pouvoir le partager... Je ne veut plus regarder en arrière, je veut laisser mon passé obscur de coté et entrevoir la lumière. 

Je me dit: "peut-être que ce sera lui? est-ce le bon moment? va t-il me faire du mal? vais-je tomber de haut en découvrant son vrai visages?"

Toutes ces questions me laisse perplexe, vous savez quoi  je suis une fonceuse, je ne reculerais devant rien, je garde toujour ma sagesse et ma paix intérieure  c'est ce qui me maintient en vie, et personne ne pourra me faire tomber aujourd'hui car hier est rempli de larmes, de blessures, de haine, ainsi que beaucoup de marques  sur ma peau, mais vous savez quoi rien n'est plus beau que l'imperfection, alor gardez vos cicatrices elles sont le reflet de se que vous êtes... Les douleurs du coeur ne s'éfaçeront sans doute jamais, c'est la vie en bien et en mal, sachez qu' il ne faut pas essayer d'oublier il faut tout simplement vivre avec , alors voila tout sa pour vous dire j'attend  toujour un signe du destin, j'attend le bon moment, seul mon instint décidera de ce qui m'arrivera pour la suite, c'est le mystère de l'avenir...

Personne ne connait son futur aussi bien que sa propre fin, n'est ce pas?

 

 

 

 

Posté par stellacandela à 02:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


« Amour, amour ! Ton véritable nom est jalousie. »

La jalousie il y à certainement beaucoup d'entre vous qui connaissent ce sentiment, lorsque l'on est attacher à une personne et qu'on à peur de le perdre, ou bien qu'on à pas envie qu'il nous trahisse comme certain ont pu le faire avant lui, on doute et pourtant si on à pas confiance c'est souvent mauvais signe, pour ma part, dès que je sens un truc louche je dit rien sur le coup sauf si c'est vraiment un acte irrespectueux de sa part et la sa me fou vraiment en rogne, mais il arrive toujours que mes doutes se confirme par la suite, oui je dit bien toujours...

Par contre il ne faut pas écouter les "on dit" il faut toujours avoir une PREUVE...

Un tout petit détail peut m'énerver, je me dit qu'être jaloux c'est trop mignon mais il ne faut pas abuser non plus,  sérieusement il ne faut pas confondre la jalousie et la possession car pour moi ce sont deux choses complètement différentes...

La possessivité viens quand on à plus confiance ou bien quand il y à trop de haine dans un couple, parfois il arrive que quelqu'un veut posséder l'autre car il à des problèmes psychologique du à son passé et qu'il n'a pas su régler cela, ou bien quand on à pardonner à son partenaire ces infidélités, ou autres trahisons du même genre.

Bref dans ce cas il faut rester seul un moment, prendre sur soi et laisser faire le temps, et se dire que tout le monde est différents...

Il reste je pense une minorité de personnes bien, seulement faut-il les reconnaitre...

Personnellement je tient énormément à ma liberté, et personne ne peut décider de ce que je veut faire de ma vie à ma place, il ne faut pas se laisser faire, mais il ne faut pas étouffer l'autre non plus... qu'en pensez vous?

 

Posté par stellacandela à 02:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Trouver le bon chemin dans un labyrinthe sans fin"

Quand on à des secrets qui nous plombe le moral, qui nous ramène toujours au même endroits, quand il est presque impossible d'en trouver une sortie et qu'aucun joker n'est accessible, alor on tourne dans un labyrinthe sans y voir la fin.

Quand la fierté nous pousse à ne montrer aucune douleurs, et que de toute manière ont à pas le choix que de continuer à sourire et répondre sa vas merci, un sentiment d'incompréhenssion qui encombre nos vies, on garde tout pour soi, par habitude de ne pas se plaindre et de se débrouiller seul car il y à toujours pire ailleurs

Quand la parano prend souvent le dessus et que l'amour véritable n'est plus, c'est l'amour sous haute tenssion, une bien belle vision érronée que l'on nous à donner, bien plus qu'un code de vie forgé dans nos esprits et malgrès sa on garde nos illusions en mémoires, car on ne sait plus où commencer, où ce chemin nous amèneras...

Si ce n'est: 

qu'il faut découvrir la vérité, notre réalité...

"Je courirais chaques jours qui suivent aprés les heures qui passent"

Posté par stellacandela à 02:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Toi qui ma tant donner, je t'oublirais pas

 

Je l'aimais et je l'aimerais toute ma vie

A mon enfant soldat qui à bousculé ma vie, tu est gravé sur ma peau à jamais <3

Grace à toi j'ai compris mes erreurs, je me suis relevé

Chaque jours qui passent je veut te rendre honneur, je vais faire tout ce que j'ai pas pu t'apporter, je veut donner au monde tout ce que j'aurais pu t'offrir

Me racheter de t'avoir abandonné ce jour la 18/08/2008

L'amour d'une mère qui ne connaitras jamais son enfant... R.I.P

Posté par stellacandela à 02:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Violence conjugale, oser parler!!!

Il s'agit de la première cause de mortalité chez les femmes âgées de 19 à 44 ans dans le monde, devant la guerre, le cancer et les accidents de la route

On constate que très peu de victimes portent plainte

Que ce soit un mois, un an ou bien dix ans, les violences conjugales laissent des traces, et pas uniquement physiques. Refaire sa vie, retrouver confiance en soi et en l'autre peuvent paraitre insurmontables après avoir vécu ce genre d'expériences. Les victimes de violences conjugales peuvent-elles oublier ? Peuvent-elles laisser derrière les humiliations et les souffrances ? Peuvent-elles aller de l'avant ?

Peut-on réellement se relever de plusieurs années de violences conjugales ?

Bien sûr on n’oublie pas ce que l’on a subit, mais il est possible de s’en servir. Il faut retrouver confiance en soi pour aller de l’avant. Elles sont extrêmement fragilisées, vulnérables, elles ont perdu toute confiance en elles, se sentent de mauvaises mères, ont honte. Physiquement la posture n’est pas la même, elles sont recroquevillées, moins jolies. Et quand elles repartent elles se tiennent droite, elles prennent soin d’elles. Mais c’est loin d’être facile, et il est essentiel de se faire aider.

- Certaines femmes sont-elles dans un schéma, à tomber amoureuse d’un même type d’homme violent ?

Il arrive que des femmes qui ont vécu dans la violence se retrouvent à nouveau dans une relation violente. Peut-être est-ce justement car elles n’ont pas pu travailler suffisamment sur elles et restaurer leur confiance. Sans ce respect pour soi-même, le risque de retomber dans une relation violente persiste.

- Porter plainte est-il nécessaire pour tourner la page ?

Nous encourageons toujours à porter plainte, pour que les violences soient reconnues, et pour que l’agresseur soit sanctionné.

 Mais la plainte est parfois difficile à déposer. Certaines plaintes sont refusées. On respecte toujours la volonté des femmes et on ne les force pas. Ne pas porter plainte n’est pas un obstacle pour arriver à s’en remettre, car une plainte classée sans suite peut avoir un effet beaucoup plus destructeur.

 

 

 

Posté par stellacandela à 03:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Manipulation

Les manipulateurs et les manipulatrices existent.
Chacun ou chacune de nous a pu avoir la malchance de les rencontrer. Comment les éviter ? Et surtout comment mieux les repérer pour les fuir ? Voici 5 indices qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille.

1-Dévalorisation et dénigrement : rien n’est jamais assez bien pour lui ou elle. « C’est trop chaud », « c’est trop froid » ou encore « ce manteau te grossit » : tout ce que vous faites est sujet à critiques et commentaires. Il n’est jamais content et vous dévalorise constamment : « Tu ne fais jamais rien de bien ! ». Les manipulateurs ne sont jamais satisfaits et vous aurez beau vous pliez en quatre pour eux, rien ne les fera changer d’avis.

2-Double jeu : un ange en société et un démon en privé. Capable de faire des sourires à vos ami-e-s ou de charmer toute votre famille par son humour le temps d’une soirée, il ou elle fait tomber le masque dès que vous vous retrouvez tous les deux, souvent pour mieux les critiquer et vous faire sentir mal.

3-Rhétorique : les rois des embobineurs ! Ils vous noient sous un flot de paroles et de pseudo arguments pour mieux vous faire taire et vous faire croire qu’ils ont raison. Et cela peut durer des heures ! Véritable harcèlement physique et moral, leurs monologues finissent souvent par vous épuiser et vous faire admettre, par dépit, qu’ils ou elles ont bel et bien raison.

4-Culpabilité : tout est toujours de votre faute. A force de vous le répéter, vous avez fini par y croire ! Vous avez constamment la boule au ventre et vous sentez coupable quoique vous fassiez.

5-Volonté d’isoler l’autre : il ou elle ne supporte pas de vous voir heureuse ou heureux avec d’autres personnes que lui. Votre bonheur ne peut dépendre que de lui ou d’elle. C’est dans ce but qu’il va vous isoler de vos ami-e-s et de votre famille, en les dénigrant (derrière leur dos), en espaçant vos rencontres et retrouvailles, et en gâchant les instants que vous passerez avec eux.

Posté par stellacandela à 03:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]